10 février 2009

mon levain maison

potlevain

Ceci n'est pas mon premier levain...
Il y a eu plusieurs tentatives ratées, des pains briques immangeables, un levain oublié plusieurs mois au frigo qui a pourri tout seul dans le noir ...
Pour tout dire, j'avais laissé tomber l'idée d'avoir mon levain bien vivant dans son bocal au frigo, j'avais même (ô horreur suprême), racheté du pain à la Migros (oui, à la Migros !) et voilà que le salut est venu (comme bien souvent) du magasin diététique.

Car il existe, le levain pour les nul-le-s !

blesec    secepeautre

 

Il s'agit en fait de levain déshydraté. J'en ai trouvé deux sortes, le levain de blé et le levain d'épeautre.

"Ce produit proposé par la marque « Priméal » est élaboré à partir d’un véritable levain (mélange d’une farine bio + eau mis en fermentation) permettant ainsi de développer des levures sauvages, caractéristiques de la saveur d’un pain au levain. Le levain est ensuite déshydraté à basse température et additionné d’un faible pourcentage de levure qui a un rôle de starter au moment de la levée de la pâte.

Le levain d’épeautre est réalisé à 100 % avec de l’épeautre. Il apporte couleur et saveur « rustique » à votre pain que nous vous conseillons de réaliser avec de la farine T80. Si vous utilisez de la farine d’épeautre, grâce à ce levain 100 % épeautre, vous pouvez réaliser un pain « pur épeautre ».

Sa composition Levain d’épeautre inactivé issu de fermentation naturelle (issu de l’agriculture biologique), levure sélectionnés. Contient du gluten. Origine : France."
(100% naturel)

J'ai utilisé ce levain sec pour faire mes derniers pains, le mode d'emploi est sur le paquet. Jusqu'à ce jour où je ne sais pas ce qui s'est passé, peut-être ai-je été distraite ? peut-être est-ce la pression atmosphérique ? un joncheruine qui passait par là ? mais la pâte à pain que j'avais gentiment mise à lever s'est mise à mousser, à faire des bulles, à déborder du plat et à tenter de s'échapper de ma cuisine ! J'en ai gardé la moitié pour faire un pain et l'autre moitié à fini dans mon pot à levain ! Depuis je le nourris, je le renifle, je lui lave son lit, et il m'a donné des beaux pains et même de délicieux pancakes.

Cette méthode pour obtenir un levain chef est donc un peu sauvage, et pas très puriste, mais le résultat est là et c'est quand même plus rapide et moins prise de tête que toutes les étapes traditionnelles.

Mélanger un petit verre de farine, la même quantité d'eau (à température ambiante) et une grosse cc de levain sec.

levain2

On obtient une patouille qu'il faut laisser reposer quelques heures jusqu'à obtenir de jolies bulles (comme dans la photo de tout en haut).

Ici : avant les bulles...levainmel

C'est magique, ça marche ! Il ne reste plus qu'à le nourrir pour qu'il gagne du volume. Il en faut environ 160 g. pour faire un pain.

Pour le nourrir, on lui ajoute un petit verre de farine, la même quantité d'eau et on remue bien pour éviter les grumeaux avec un outil qui ne soit pas en métal. Et on laisse reposer une nuit. Il doit être conservé dans un pot en verre, avec un couvercle qui laisse passer l'air disent les puristes, mais il semblerait que certains levains se plaisent bien dans des tupperwares...

potfarine + poteau + pot  =  potlevain

Un levain prêt à être utilisé doit former de belles bulles et sentir bon !

Attention de ne pas trop remplir le pot sous peine de se retrouver avec une inondation de levain, car il va prendre de l'ampleur pendant la nuit...

Aller, demain, on fait du pain !

Posté par Stephanie Prune à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur mon levain maison

    Ton truc ce n'est pas du levain. La levure boulangère ajoutée même en faible quantité va tuer les bactéries du levain ! Pfffff
    N'importe quoi ton article !

    Posté par ABC, 10 juillet 2016 à 14:22 | | Répondre
Nouveau commentaire